Skip to content

Diminuer sa consommation domestique d’eau

On peut tous agir sur notre consommation d’eau avec un minimum d’effort. Voici quelques conseils pour réduire votre empreinte écologique en diminuant le gaspillage d’eau au quotidien. Et vous n’aurez rien à acheter (sauf pour ceux qui veulent mettre en place tous les conseils), ils n’impliquent aucune contrainte de temps, juste de la bonne volonté. Voici nos conseils!

Les chiffres important pour cerner l'enjeu:

Consommation d'un ménage par point d'eau
Répartition par usage

Savez-vous qu’aujourd’hui, chaque français consomme en moyenne 148 litres d’eau par jour dans son foyer? A cela s’ajoute l’eau utilisée dans les espaces publiques (nettoyage de la rue, des bureaux, toilettes publiques) que chacun utilisent également. Un français en vacances, double pratiquement sa consommation d’eau…. Alors que l’eau pour s’hydrater (boissons) ne représente qu’1% de notre consommation, nous consommons près de 40% pour notre hygiène (bains, douches, lavage de mains). En tout, 93% de notre eau est dédiée à notre hygiène et le lavage (vaisselle, linge, ménage) alors que seulement 7% est liée à l’alimentation. Si alors, vous avez un équipement défaillant qui fuit, cela augmente de 15 à 20% votre consommation.

Comment donc réduire notre utilisation de l’eau? Pourrait-on réutiliser de l’eau pour d’autres usages? La réponse est oui.

D’abord, munissez-vous de seaux et de cuvettes, vous devriez certainement déjà en avoir chez vous dans les placards.

Dans votre cuisine :

– Mettez une cuvette dans votre évier pour collecter l’eau des lavages de fruits et légumes, elle vous servira pour arroser les plantes ou rincer des choses avant de les mettre au lave-vaisselle (ou les 2 car franchement, les plantes elles s’en fichent du morceau de salade et des miettes qui trainaient dans votre assiette! Peut-être même que les limaces s’en délecteront). Donc toute l’eau qui n’est pas savonneuse peut partir à l’arrosage des fleurs du jardin ou du balcon.

Dans votre salle de bain :

– Mettez un seau dans votre douche, il vous permettra de collecter l’eau froide plutôt que de la laisser couler avant votre douche. Vous l’utiliserez ensuite pour les plantes, pour la cuisine si c’est dans l’immédiat ou pour laver un vêtement à la main. D’ailleurs, rappelons qu’une douche est bien plus économe en eau qu’un bain. La douche consomme en moyenne 70 litres (pensez à arrêter l’eau pour le savonnage!) alors qu’un bain vous y ajouterez 100 litres de plus (175 litres précisément)

Investissez dans des dispositifs hydroconomes :

– Aérateurs d’eau (mousseurs, brise-jets) que vous visserez à votre robinet. Ils injectent de l’air dans l’eau pour réduire la quantité d’eau qui se déverse, pour un même débit. 

Vous réduirez de moitié votre consommation.

– Douchettes : c’est pour la douche, il suffit de changer le pommeau de douche habituel par cette douchette. On passe d’un débit de 20L / minute (200 litres d’eau pour 10 minutes de douche) à 6 litres/ minutes.

Dans vos WC :

– Comme nous consommons environ 36 litres d’eau par jour et par personne rien que pour la chasse d’eau (9L à 12L d’eau, environ 4 fois par jour….) voici une astuce : si vous ne disposez pas d’une chasse d’eau double touche (1/3 des foyers sont encore équipés d’une simple touche) mettez une bouteille remplie d’eau (de récupération évidemment 😉 ) dans votre chasse d’eau pour diminuer le volume.

Si vous avez un jardin :

– Investissez dans les récupérateurs d’eau de pluie, ils vous seront utiles pour beaucoup de choses : arrosage, ménage, lavage de vêtements, nettoyage de voiture etc (en plus l’eau très douce a beaucoup de bénéfices!)

– Mettez des oyas pour arroser vos plantes de façon optimale. Les oyas peuvent être fabriquées avec de simples pots en terre (voir notre tuto pour fabriquer des oyas), La matière poreuse va permettre d’arroser de façon continue et diffuse la terre, tout en économisant 50 à 70% d’eau et sans risque de stress hydrique. On enterre ces pots près des plantes (jardin, pots ou balconnières) et on les remplit d’eau. Elles vont diffuser l’hydratation qui convient à la plante, au sol et à la température. Selon l’usage et les conditions, il faudra les re-remplir tous les 3 à 10 jours (dès qu’il n’y a plus d’eau, on en remet!)

– Faites pipi dans le jardin : aller uriner dans son jardin comporte de grands avantages, d’abord, vous n’utiliserez pas la chasse d’eau (donc économiserez entre 9 et 12 L d’eau à chaque fois), de plus l’urine présente plusieurs bénéfices à condition de bien respecter certaines règles : ne pas répandre plus d’un à 3 litres d’urine par mètre carré pour ne pas abîmer les plantes, ne pas uriner dans les plantes si nous sommes sous médicaments ou avec une infection urinaire qui pourrait comporter des agents pathogènes.

Si vous souhaitez stocker votre urine pour arroser les légumes lorsque vous êtes en cours de culture, pensez à la diluer avec de l’eau (1 dose d’urine / 20 doses d’eau) pour ne pas trop charger les plants en nutriments. Cela n’exclue évidemment pas l’apport de nutriments au sol grâce au compostage et à l’engrais naturel!

Merci à mes parents qui, depuis toute petite, m’ont appris ces gestes du quotidien et que je peux mettre en place facilement 🙂 Et merci à la Centrale Villageoise du Pays D’Aigues qui inspire régulèrement des citoyens maintenant convertis.

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi aller sur Le Centre de L’Information de l’Eau qui dispose d’informations assez complètes

PARTAGER

Comments are closed for this article!